Agenda

<< Juin 2017 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Les pôles de compétitivité

Actions récentes

Des PME qui se forment pour progresser (Juin 2013)

Dans le cadre du dispositif PME attractive, une quinzaine d’entreprises se sont retrouvées à la Maison des Entreprises 71 à Chalon sur Saône pour échanger sur le thème « Améliorer sa rentabilité ». Animée par Xavier BOUIN, expert en finance et gestion (cabinet BSP CONSULTING), cette rencontre a permis d’aborder les points suivants :

  • Distinguer résultat – trésorerie et rentabilité
  • Développer une lecture opérationnelle du bilan et du compte de résultat
  • Donner du sens aux chiffres
  • Identifier les leviers de la rentabilité
  • Déterminer le plan d’actions

Ces rencontres sont organisées par et pour les PME et donneurs d’ordres engagés ou sensibilisés au dispositif PME attractive. L’objectif est de valoriser l’image des PME et mettre en avant leurs atouts concernant la gestion de leurs Ressources Humaines (gestion des compétences, formation, accueil…) auprès du grand public et des donneurs d’ordres.

12 PME bourguignonnes sont agréées et vous pouvez retrouver toutes les informations de ce dispositif sur un site nouvellement lancé www.pme-attractive.fr

ASTRID : Des PME associées aux recherches du futur (3 Juin 2013)

Depuis plusieurs mois, le pôle de compétitivité de l’Industrie Nucléaire et la Direction de l’Energie  Nucléaire du CEA collaborent pour rapprocher les PME/ETI de ses programmes de recherche. Ce travail permet aujourd’hui  une concrétisation effective sur le projet ASTRID, futur démonstrateur de réacteur à neutron rapide refroidi au sodium (RNR Na).

Le 03 juin dernier, à Lyon, une bonne vingtaine de PME/ETI, présélectionnées selon les compétences voulues, ont pu avoir une vision globale du projet Astrid, des partenariats déjà engagés sur l’ingénierie, mais aussi des modalités de contractualisation entre le CEA et les PME sur un tel projet car plusieurs programmes liés à l’ilot nucléaire leur ont été ouverts pour les intégrer dans cette dynamique.

Les PME et ETI invitées ont montré leur intérêt et rendez-vous est pris pour les aider à s’associer à ce programme. Le PNB soutient l’intégration des PME/ETI à la R&D de la filière et trouve dans ce programme une bonne manière de l’illustrer.

Journée « Vendre à la défense et à l’OTAN » (23 Mai 2013)

Ce nouvel évènement régional se voulait placé dans une dynamique d’achats européenne avec la présence de hauts responsables français, mais également du directeur des achats de la principale agence de soutien de l’OTAN qui regroupe la majeure partie des pays de l’Union Européenne.

Il était organisé par l’IRCE, en partenariat avec l’UIMM BOURGOGNE, les pôles de compétitivité Nuclear Valley et VITAGORA, les clusters AUTOMOBILE BOURGOGNE, GILEP et EDEN.

Il se voulait placer sous l’angle maintenance et équipements du combattant hors programmes d’armement car si l’acquisition de matériel est importante et porteuse d’innovation, les marchés de soutien sont garants de chiffre d’affaires sur la durée et ont tout autant besoin d’ingénierie.

L’évènement a rencontré un vif succès : Près de 70 dirigeants et responsables commerciaux de PME mais aussi de grandes entreprises de secteurs variés se sont déplacés de Bourgogne, de Franche Comté et de Rhône Alpes. La matinée  était consacrée à la présentation de plusieurs services achats du Ministère de le Défense : deux structures de la maintenance terrestre et aéronautique, le service du commissariat des armées chargé de l’alimentation et l’équipement du soldat et le service des essences de l’armée. A côté de ses services de la défense française, un service de l’OTAN était présent : l’agence prestataire de services et de logistique intégrée.

vendre-a-la-defense-et-a-l-otan

L’après-midi était consacrée aux plus de 100 rendez-vous qui avaient été réservés lors des inscriptions des industriels auprès des intervenants du matin.

Les acheteurs étaient unanimes pour reconnaître l’importance du soutien au tissu de PME françaises et que les services de l’armée ont leur rôle à jouer.

Une expérience particulièrement intéressante a été rapportée par le SIMMT (Service Intégré du Maintien en condition opérationnelle des Matériels Terrestres) pour ne pas se couper des PME qui sont écartées d’une contractualisation directe en raison de la taille importante des contrats passés : la création d’une plateforme de travail entre le Maitre d’Ouvrage, un maitre d’œuvre et ses fournisseurs PME autour d’un projet porteur. Ce type de collaboration a été reconnu par 71 % des acteurs comme profitable à l’ensemble des acteurs, en particulier en répondant au besoin d’anticipation et de visibilité des PME, de prise de conscience d’un intérêt commun et du maintien de l’activité des PME. Le cluster EDEN a pu accompagner cette initiative.

La défense représente un marché de diversification  qui intéresse les acteurs du nucléaire. Cette journée a permis aux adhérents du PNB de comprendre la structuration de ses services d’achats en leur faisant  découvrir certaines réalités et besoins insoupçonnés.

Les participants ont pu repartir avec des clés pour s’organiser et gagner des marchés (en se faisant référencer à l’OTAN, par exemple), voire pour se fédérer et mieux répondre aux besoins nationaux et internationaux.

pnb-exemple-actions-passees

M. Chetaille, Directeur Général du Groupe MSB, témoigne : « J’ai appris à connaître le marché de la défense. En une journée j’ai pu rassembler plusieurs contacts importants que je n’aurais jamais pu avoir autrement ».

Le groupe Fluhyd, vendait déjà au marché de la défense, mais seulement en rang 2 pour des intégrateurs. Son Président, Patrice Chagnaud, a acquis lors du symposium, la certitude que son groupe possède la taille et les compétences pour adresser ces marchés en direct. Il va pouvoir initier dans son entreprise une veille sur les appels d’offre de la défense, par le biais des sites internet qui ont été présentés par les intervenants.

EDF et le CEA ont ouvert leurs portefeuilles de brevets aux adhérents du PNB (26 Mars 2013)

Le PNB a organisé le 26 mars dernier au Creusot, en coopération avec EDF et le CEA, une journée exceptionnelle pour ses adhérents et ouverte à des entreprises intéressées par les brevets présentés.

Cette journée a rassemblé près de 80 personnes pour cette démarche innovante de partenariat entre donneurs d’ordre et PME-ETI d’une même filière, dont une cinquantaine de représentants d’entreprises intéressées à cette démarche.  C’est une première en Bourgogne : la R&D d’EDF et du CEA ont proposé aux entreprises du PNB de partager des brevets prometteurs, déposés par leurs équipes de recherche et développement.

journee-des-brevets-le-creusot-2013

Les brevets proposés, issus principalement de la R&D d’EDF et du CEA dans les domaines du nucléaire ont été choisis en raison du fort potentiel de développement peuvent également trouver des applications industrielles dans la pétrochimie, l’aéronautique, l’éolien, la métallurgie, etc. Ce parti pris par l’organisation visait à présenter des brevets facilement transformables en activité dans les entreprises.

Une douzaine de brevets ont fait l’objet de présentations plus détaillées dans la matinée par les experts sur des sujets comme par exemple les nouveaux procédés de découpe par laser de puissance, les contrôles dimensionnels, les procédés de remplissage d’eau d’un circuit primaire de réacteurs, les dispositifs de raccordement, le développement de capteurs chimiques de gaz, les mesures nucléaires,…

 L’après-midi a été consacrée aux rencontres directes et individuelles entre les experts et les entreprises intéressées, permettant à chacun de se positionner, d’échanger, de valider un intérêt commun et d’élargir sur des sujets connexes. En effet, les experts avaient aussi une liste complémentaire de plusieurs dizaines d’autres brevets pour répondre aux demandes particulières des uns et des autres.

2013-journee-des-brevets-le-creusot

Plus largement EDF Innovation et le CEA étaient à disposition des participants pour faciliter le contact entre les entreprises et ces grands acteurs de la R&D, pour accompagner et expliquer les modes opératoires qui permettront de concrétiser des partenariats que l’on souhaite réussis à l’issue de cette journée. Oséo a aussi accueilli tous ceux qui avaient des questions sur le financement de l’innovation.

Cette première journée, a été, de l’avis général une réussite car elle a permis de traduire, de manière très concrète, la volonté de ces deux groupes de soutenir l’activité économique locale et régionale, en donnant aux PME-ETI les moyens de se développer, avec de nouvelles activités créatrices d‘emploi. Les participants ont apprécié ces rencontres, trouvant des interlocuteurs disponibles et à l’écoute.

Les premiers contacts noués lors de cette journée feront l’objet d’un suivi et de l’accompagnement dans le temps des entreprises concernées.

Cette réussite oblige le PNB à imaginer et  construire un évènement encore plus ambitieux autour de l’échange de brevets entre grands acteurs et les PME/ETI. Un premier exemple, celui de la PME Cintrax, basée à Joigny, qui a durant cette journée, présenté un brevet sur la recombinaison de l’hydrogène, propre à intéresser des acteurs plus importants que lui. Les idées ne manquent pas, nous avons l’assurance que ce type de rencontre est une vraie piste de développement économique pour les entreprises du PNB.

Excellence en usinage pour les PME (Action lancée en 2012)

Les PME bourguignonnes ayant une activité qui repose entièrement ou en partie sur l’usinage peuvent retirer un bénéfice certain en participant à l’action collective « Excellence en usinage ». Après avoir rencontré un franc succès chez les adhérents du Pôle Arve Industries, cette opération conduite par le CETIM et Arts & Métiers Cluny vous est proposée par le PNB.

Il s’agit d’aider l’entreprise à optimiser sa productivité et à se différencier grâce à des avantages technologiques.

L’idée maîtresse est de proposer une approche globale, à la fois sur le plan organisationnel et sur le plan technique de l’activité d’usinage.

Le choix  a été fait de construire un accompagnement en profondeur (jusqu’à 8 jours) et adaptable au besoin de chaque PME.

Un autre point fort est de construire l’action autour d’une alternance entre des phases de réflexions individuelles et des moments collectifs composés d’apports technologiques et de partages d’expériences.

Haut de page