Agenda

<< Mai 2017 >>
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Les pôles de compétitivité

Thématiques de Nuclear Valley

 

Nuclear Valley a défini 4 Domaines d’Activité Stratégique qui sont :

DAS n°1 : Eco-réalisation et durabilité des composants nucléaires

Le DAS 1 concerne la fabrication des composants dans le domaine nucléaire, fabrication régie par les codes de construction répondant à des normes exigeantes de sûreté et de sécurité. Les principaux marchés visés concernent la fabrication dédiée aux centrales en fonctionnement dans le cadre du remplacement de certains composants (réacteurs de Génération 2 et 3) ainsi qu’aux centrales neuves (REP). A plus long terme, le DAS 1 vise également les marchés de la construction des centrales autour des réacteurs de petite puissance basés sur des technologies REP (Flexblue, ATMEA….), la Génération 4 (horizon 2020) et ITER (horizon 2030).

Les axes de recherche prioritaires du DAS N°1 concernent :

  • Les matériaux et leur élaboration : modélisation de lois de comportement, mécanique des matériaux, nouveaux matériaux, compréhension des phénomènes couplés et de leur modélisation par changement d’échelle,
  • Les procédés de fabrication : modélisation des procédés en appui à la mise au point des gammes de fabrication, effets des procédés d’élaboration sur les propriétés mécaniques et physiques des matériaux (état de surface, tenue à la corrosion, au vieillissement. ..), procédés d’assemblage (soudage,…), productique et optimisation industrielle; réduction des coûts de production et de la durée des cycles de fabrication,
  • La durabilité des composants : durabilité des composants et tenue au vieillissement des matériaux pour les réacteurs, calcul de structures (usure, frottement, vibrations, chocs,…), impacts des endommagements sur l’environnement.

Contacter le conseiller technologique

 DAS n°2 : Contrôle pour composants hautes performances

Plus que jamais, la sûreté constitue une priorité pour l’industrie nucléaire. Cette exigence de sûreté se traduit en particulier par la mise en place de contrôles à différents stades. En fabrication, ces contrôles ont pour but de garantir le niveau qualité requis pour les composants nucléaires. En exploitation, ils permettent de vérifier l’intégrité de ces composants et de s’assurer du maintien de leurs performances dans le temps.

Pour répondre au niveau de sûreté toujours croissant, les moyens de contrôle mis en œuvre doivent continuellement évoluer pour devenir de plus en plus performants (plus précis, plus fiables, plus rapides…).

Le DAS n°2 concerne l’ensemble des contrôles (mesures dimensionnelles, Examens Non Destructifs pour la recherche de défaut, caractérisation des matériaux) permettant de garantir la qualité et l’intégrité des composants nucléaires hautes performances.

Contacter le conseiller technologique

 DAS n°3 : Maintenance et démantèlement en milieu hostile

Les grands enjeux adressés par le DAS n°3, quelque soit le type de réacteur concerné sont les suivants: haut niveau de fiabilité requis, nécessité de faire presque toute la maintenance pendant les arrêts pour rechargement (alors que nombre de systèmes doivent rester disponibles), risque d’irradiation et de contamination, exigences fortes en matière de qualité, surveillance permanente par les autorités de contrôle.

Pour répondre à ces enjeux, les axes de R&D du DAS 3 portent essentiellement sur 4 axes :

  • L’ingénierie nucléaire
  • La gestion de la matière radioactive et robotique
  • Les mesures nucléaires
  • Les procédés d’intervention

Contacter le conseiller technologique

 DAS n°4 : Bétons nucléaires, Génie civil & Bâtiment sensible

La conception du génie civil, et son impact sur les plannings de réalisation des installations nucléaires, est de plus en plus importante. Les nouvelles normes de sûreté suscitent des questions sur l’évolution nécessaire des bétons et des méthodes de calcul ainsi que sur la gestion technique des ouvrages.

Le vieillissement des bétons et des structures ainsi que l’augmentation de la durée de vie des centrales font également partie des grands enjeux de demain. Il en résulte des évolutions fondamentales en termes de conception des ouvrages, des méthodes de fabrication et de réparation (mise en œuvre, ou ‘à mettre en œuvre’) des ouvrages, et d’ingénierie globale relative à l’exploitation du parc.

Les grands thèmes d’innovations du DAS N°4 sont les suivants :

  • Matériaux et méthodes de mise en œuvre : Nouveaux matériaux (propriétés, caractérisation) – Matériels et équipements innovants
  • Comportement en milieu hostile (Vieillissement, corrosion, durée de vie) : Matériaux -Structures
  • Simulation des bétons nucléaires, et des structures : codes de calcul
  • Contrôle des bétons par les techniques CND : procédés et mise en oeuvre in situ
  • Démantèlement, assainissement, recyclage des bétons
  • Ingénierie de Génie civil (nouvelles constructions, et sites existants) – Codes & Normes – Gestion technique globale du parc « Bâtiment sensible » – Protocoles ‘Tel que construit’ (TQC)

Contacter le conseiller technologique

Haut de page