Agenda

<< Août 2019 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Les pôles de compétitivité

Actualités

Deux projets ANR labellisés par le pôle, financés

Posté le : 24/07/2019 dans : Actualités, Adhérents, Projet, Recherche et Développement

Étiquettes : , , , ,

Deux projets labellisés par Nuclear Valley, ont reçu, mi-juillet 2019, un accord de financement de la part de l’Agence Nationale pour la Recherche : 

  • Le projet IMaDe : Usinage intelligent pour la maîtrise de la déformation des pièces
  • Le projet OmicroN : Contrôle non destructif de changements micromécaniques locaux par champ proche micro-onde

Le projet IMaDe

IMaDe – Usinage intelligent pour la maîtrise de la déformation des pièces

Type de projet 

ANR

 

Enjeux

Le projet a pour objectif de maîtriser la déformation des pièces pendant l’usinage à partir d’une mesure in-situ du comportement de la pièce et en proposant une adaptation intelligente du bridage et du positionnement de la pièce. Il s’intéresse à l’usinage de pièces de grandes dimensions en aluminium pour les secteurs du nucléaires et de l’aéronautique.

Porteur du projet

SIGMA Clermont | Institut Pascal

 

Partenaires 

Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) | Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers – Laboratoire Bourguignon des matériaux et Procédés

Financeurs

ANR – Agence Nationale pour la Recherche

Marchés

Instrumentation de mesure et de contrôle

Investissement

574 k€

Durée

48 mois

Le projet OmicroN

OmicroN – Contrôle non destructif de changements micromécaniques locaux par champ proche micro-onde

Type de projet 

ANR

 

Enjeux

Au laboratoire ICB, une technique originale de microscopie micro-ond subsurfacique à résolution nanométrique sur base d’un microscope à force atomique (AFM) est développée : SMM (Scanning Microwave Microscopy). Cette technique est prometteuse dans l’analyse non destructive allant jusqu’à une profondeur de quelques dizaines de microns sous la surface de matériaux métalliques (profondeur dépendant de leur conductivité électrique, perméabilité magnétique, permittivité). La nouveauté et le potentiel de rupture de cette méthode résident dans son caractère tomographique 3D, sa résolution nanométrique et sa sensibilité.

Porteur du projet

Université Dijon – Bourgogne | Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne – UMR 6303

 

Partenaires 

Université de Technologie de Troyes (UTT) | Université de Technologie de Troyes – Institut Charles Delaunay | C & K Components  – Pôle matériaux | ARDPI – Recherche & Développement

Financeurs

ANR – Agence Nationale pour la Recherche

Marchés

Instrumentation de mesure et de contrôle

Investissement

454 k€

Durée

48 mois

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux