Agenda

<< Juin 2018 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Les pôles de compétitivité

Actualités

EDF et l’énergéticien indien NPCIL signe un accord industriel en vue de la réalisation de 6 EPR à Jaitapur

Posté le : 13/03/2018 dans : Actualités, Adhérents, Filière

Étiquettes : , ,

Le samedi 10 mars 2018, Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF et Satish Kumar Sharma, PDG de NPCIL (Nuclear Power Corporation of India Limited), énergéticien public indien, ont signé un accord industriel (Industrial Way Forward Agreement) en vue de la réalisation de six réacteurs de type EPR sur le site de Jaitapur en Inde. D’une puissance totale avoisinant 10 GW, Jaitapur sera le plus grand projet nucléaire au monde. 

L’accord définit le schéma industriel du projet, les rôles et les responsabilités des partenaires ainsi que le calendrier prévisionnel pour les prochaines étapes. 

Aux termes de l’accord, EDF interviendra en tant que fournisseur de la technologie EPR. Pour les deux premiers réacteurs, EDF assurera l’ensemble des études d’ingénierie ainsi que des achats de composants. Pour les quatre autres unités, une partie de la responsabilité des achats et des études pourra être confiée à des entreprises locales. Le Groupe apportera également à NPCIL son expérience dans la construction de réacteurs EPR.

NPCIL, en tant que propriétaire et futur exploitant de la centrale nucléaire de Jaitapur, sera responsable de l’obtention de l’ensemble des autorisations et certifications requises en Inde, de la construction de l’ensemble des six réacteurs et des infrastructures de site. Durant la phase de construction, NPCIL bénéficiera d’une assistance d’EDF et de ses partenaires industriels. 

Ce schéma industriel, déjà éprouvé en Inde, s’appuie sur la complémentarité des compétences et des expériences des partenaires. Il permettra de faciliter le partage du savoir-faire et des connaissances nécessaires à l’exploitation de la centrale. Il favorise aussi l’implication industrielle des entreprises indiennes dans le projet, en ouvrant les possibilités de partenariats avec la filière nucléaire française. Ainsi, le projet sera développé en cohérence avec les politiques indiennes « Make in India » et « Skill India », avec une participation croissante des entreprises locales, jusqu’à potentiellement 60% pour les deux derniers des six réacteurs. 

L’accord-cadre prévoit la remise d’une offre préliminaire par EDF dans les semaines suivant la signature, avec pour objectif d’aboutir à une offre engageante d’EDF vers la fin de 2018.

Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF a déclaré « L’accord industriel que nous venons de signer avec NPCIL marque une étape décisive dans le développement du projet nucléaire de Jaitapur et permet d’envisager avec confiance la suite de ce projet capital pour l’Inde et pour EDF. Nous sommes fiers d’accompagner le gouvernement indien dans son ambition d’atteindre un mix énergétique décarbonné à 40% en 2030. Notre présence en Inde, déjà tangible dans le domaine des énergies renouvelables et de la ville intelligente, illustre parfaitement notre stratégie CAP 2030 visant à développer un mix bas carbone et des services énergétiques innovants pour les villes et les territoires« .

Signature des accords de coopération avec des industriels indiens et français

En complément de l’accord-cadre avec NPCIL, EDF a signé deux accords de coopération avec des industriels français et indiens, posant des bases opérationnelles pour le développement du projet Jaitapur : 

  • Le premier, conclu avec Assystem, Egis, Reliance et Bouygues, porte sur la mise en place d’une plateforme d’ingénierie pour la réalisation des études relatives au projet Jaitapur. Aux termes de l’accord, les 5 entreprises définiront, dans les prochains mois, les règles de collaboration en vue de la création d’une joint-venture. Celle-ci sera détenue à 51% par EDF, responsable de l’intégration de l’ingénierie. Cette collaboration vise à renforcer la compétitivité du projet et à garantir une participation croissante des entreprises locales.
  • Le second accord, signé avec Larsen&Toubro, AFCEN et Bureau Veritas, porte sur la création d’un centre de formation aux normes de conception et de construction des équipements pour l’industrie nucléaire (codes RCC). L’objectif est de former les entreprises locales aux standards techniques applicables à la fabrication des équipements destinées au projet Jaitapur.

Lien : Communiqué de presse EDF

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux