Agenda

<< Nov 2018 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Les pôles de compétitivité

Actualités

Focus adhérent: Tecnatom Metalscan

Posté le : 05/09/2018 dans : Portrait du mois, Portrait du mois

Étiquettes : , ,

Tecnatom Metalscan est un acteur français dans le domaine des contrôles non destructifs par ultrasons. Il se positionne comme un des rares équipementiers français restant en compétition sur les marchés mondiaux face aux géants américains que sont GE et Olympus. L’activité autour des CND en France est en effet principalement constituée par de la prestation de service à destination du marché national.

Depuis sa création en 1984 par d’anciens ingénieurs de Framatome, l’histoire de Metalscan est marquée par deux dates : 2005 date de son rachat par l’espagnol Tecnatom, 2010 date à laquelle une stratégie de diversification par rapport au marché historique du nucléaire  a été mise en place, en direction des marchés aéronautique et sidérurgique.

Traducteur ultrasons

L’offre de produits est très large, du capteur ultrason jusqu’au système complet automatisé couplé à des lignes de production industrielle.

Les capteurs piezo electriques sont assemblés en fonction du besoin (angle d’incidence, gamme de fréquence, type d’onde,…)

Pour les opérations de contrôle manuelles, des dispositifs de positionnement guident le

Bras articulé de contrôle manuel ultrasons SINUS

déplacement du capteur tout en le localisant. Aux côtés, des dispositifs mécaniques classiques (bras sinus, système de déplacement Galaxy), on trouve la dernière innovation de Tecnatom Metalscan : le WIIPA, scanner utilisant des caméras infra-rouge pour un rendu C Scan 3D.

Tecnatom Metalscan possède un savoir-faire unique en France en conception et fabrication de systèmes de contrôle automatisés  destinés à l’industrie.

Une première famille est composée des systèmes par immersion en bassin.

Depuis 2010, la taille des cuves s’est adaptée aux besoins des marchés tels que l’aéronautique et la sidérurgie. Aujourd’hui la construction modulaire des cuves permet de s’adapter à des pièces  allant jusqu’à 8  m de longueur. Des éléments de manutention tels que vireurs et plateau tournant, sont souvent  installés.

 

Cuve de contrôle automatique par US en immersion

 

 

Cuve de contrôle ultrasons avec plateau tournant

 

 

Système de contrôle en ligne dans une unité de production

Une deuxième famille est celle des systèmes in-line chez les producteurs de tubes, barres, plaques.

Les US sont mis en œuvre à l’aide de sondes Phased Array grâce à des équipements dédiés à une production en ligne tels que des « clusters » ou des scanners spéciaux.

La vente de ces différentes gammes d’équipements représente 60% de l’activité de l’entreprise bourguignonne. Le complément étant réalisé par de la prestation de service. Plusieurs cuves installées dans les ateliers de Metalscan, sont utilisées pour contrôler les pièces expédiées par les clients.

Tecnatom Metalscan, entité de 40 personnes, rattachée au groupe Tecnatom globalise un chiffre d’affaire de 7 M€.

Elle s’appuie sur une expertise multi-technique dans les domaines de l’acoustique, de la mécanique, de l’automatisme, de l’électronique et de l’informatique. Le Bureau d’étude compte 20 ingénieurs et techniciens, dont des spécialistes CND en ultrasons et en courants de Foucault. Durant les dix dernières années, un effort considérable de  R&D a été fourni, à hauteur de 10% du CA. En particulier, l’entreprise a été partenaire du Projet collaboratif HIPPI portant sur la fabrication d’un rouet de pompe primaire aux cotes proches des cotes finies par CIC*.

L’offre produit étant désormais constituée, Tecnatom Metalscan se concentre sur le déploiement d’une force commerciale sur le plan international. Elle s’appuie en cela, sur les équipes de la maison mère Tecnatom, présentent en Chine, aux USA, au Brésil.

On peut citer comme machines récemment installées: une ligne de barres grand diamètre chez Ascométal Dunkerque, une ligne d’inspection de tubes soudés chez Japan Steel, deux lignes pour barres petits diamètres chez HES à Berlin. 

70 % du chiffre d’affaire est fait sur les marchés internationaux en compétition avec des multinationales. Le point fort est la capacité d’adaptation à des contraintes spécifiques. Le point faible est le coût élevé de la fabrication entièrement réalisée en Europe et majoritairement en France et le manque de soutien des grands acteurs industriels.

A l’occasion de la récente nomination de M. Visiers à la Direction Générale,  le plan d’intégration plus étroite de Metalscan au sein du Groupe Tecnatom va être mis en œuvre. Les services nucléaires qui sont le cœur de métier de Tecnatom vont pouvoir être déployés en France. Parmi cette nouvelle offre de services nucléaires on peut citer : le contrôle de la robinetterie, la vente et le support de simulateur de conduite de centrales nucléaires et le contrôle qualité de centrales.

Gageons que la présence Tecnatom Metalscan sur les marchés nucléaires va se renforcer dans les prochaines années en synergie avec l’ensemble des professionnels présents au sein de Nuclear Valley.

  • CIC: Compaction Isostatique à Chaud de poudre métallique

Contact : Bruno LEBRUN e-mail: bruno.lebrun@metalscan.fr

 

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux