Agenda

<< Oct 2019 >>
lmmjvsd
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Les pôles de compétitivité

Actualités

Focus sur EMITECH

Posté le : 01/02/2019 dans : Adhérents, Archives Portrait du mois, Portrait du mois, Portrait du mois

Focus sur EMITECH

EMITECH est un laboratoire d’essais dont le but est de reproduire toutes les contraintes  que l’environnement peut occasionner.

On retrouve tous les type de stress : depuis le séisme, jusqu’à la tempête de sable en passant par le grand froid, le grand chaud.

Enceinte climatique grands volumes

Il faut aussi reproduire les agressions liées à des circonstances particulières comme la chute, les vibrations, les surpressions, les ondes électromagnétiques, les produits chimiques et parfois les combiner entre elles.

L’entreprise a su s’adapter au fur et à mesure à l’évolution des besoins des industriels depuis son origine il y a 30 ans. A l’époque, un groupe de 7 personnes dont 3 ingénieurs de Matra ont profité de la proposition faite par leur employeur de bénéficier d’un départ négocié tout en rachetant des moyens d’essais.

Le fondateur, M. Cognet, a su accompagner le développement de l’industrie aéronautique et automobile, en particulier pour comprendre et pallier les défauts de fiabilité et de sécurité. Dans la même philosophie, il commence aujourd’hui à s’équiper  pour tester l’immunité aux champs magnétiques des équipements périphériques d’ITER.

Sur la région Auvergne Rhône Alpes, les moyens d’essais climatiques et mécaniques sont regroupés sur le site de Bourgoin Jallieu et Saint Etienne et les moyens d’essais électromagnétiques se trouvent sur le site de Chassieu.

Table de test en tenue au séisme conçue et montée par EMITECH

Pour ce qui est des moyens mécaniques, outre les pots vibrants, certains bancs d’essais spécifiques sont conçus et montés en interne par les techniciens et ingénieurs. C’est le cas pour  cette plateforme de test à la tenue au séisme : L’entreprise n’a pas hésité à construire un hall complet abritant une table vibrante deux axes, sa salle de commande attenante, la salle des machines hydrauliques à l’étage en dessous. Jean-Christophe DENIS fait remarquer: « Cet ensemble représente un investissement de  2 M€ en 2018. Il entre dans notre stratégie de répondre plus fortement aux besoins du marché nucléaire » La table qui offre une embase de 1.2m au carré, peut recevoir un équipement d’une masse allant jusqu’à 3 tonnes et lui faire subir des amplitudes allant jusqu’à 200 mm. Elle permet de répondre aux exigences EDF HN20E53, RCC-E et CRT91C11200 et a déjà été utilisée entre autres, pour plusieurs baies de contrôle commande, des systèmes d’éclairage et divers composants.

Le hall abrite également une enceinte climatique de 93 m3 (-60 °C – +135°C) et un atelier de maintenance.

Le bureau d’études de mécanique et d’hydraulique est indispensable pour concevoir les outillages et les adaptations permettant la mise en place des équipements à tester sur les bancs. 3 personnes sont affectées en parallèle aux opérations de maintenance des bancs . Chaque campagne d’essai est pilotée par un technicien dédié. Il analyse les enregistrements des différents capteurs et peut aussi vérifier le bon fonctionnement d’un équipement en cours d’essai. Parfois c’est le client qui se charge de vérifier le bon fonctionnement, après la campagne de sollicitations.

Au delà de l’activité principale de prestation de service, EMITECH vend des bancs conçus et assemblés par ses soins.

Intérieur de la cage de Faraday destinée au test des capteurs IoT

Sur le site de Chassieu, dédié aux tests électromagnétiques, on trouve plusieurs cages de Faraday dont une avec une porte de grande dimension et une autre installée en 2018 pour le test radio des capteurs IoT.

De façon plus traditionnelle, un laboratoire est dédié à la vérification de la conformité au marquage CE sur le plan des risques associés aux matériels électriques.

Quel que soit le domaine concerné, l’approche des chargés d’affaires est d’évaluer la possibilité de non-conformité avant de réaliser les essais et de proposer en amont des points d’améliorations. Selon les domaines, il s’agit généralement de points faibles connus par expérience. Pour des situations complexes,  ils proposent une évaluation préalable par simulation numérique.

EMITECH sur le plan national, c’est : 16 sites en France, un chiffre d’affaires de 36,2 M€, 10 % de prestation à des clients étrangers.

EMITECH en région Auvergne Rhône Alpes c’est: 11,8 M€ de CA dont 9 % pour le marché nucléaire.

La volonté de continuer à se développer se traduit  début 2019 par l’acquisition d’un nouveau site à proximité de Saint Etienne et par une participation active au sein du Pôle Nuclear Valley pour créer des échanges techniques avec des acteurs locaux.

Contact : J.C. DENIS  email: jc.denis@emitech.fr  cell: 06 60 34 63 59

Voir plus de  Focus sur les adhérents Nuclear Valley

 

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux