Agenda

<< Juil 2020 >>
lmmjvsd
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Les pôles de compétitivité

Actualités

Focus sur l’entité I&C de Rolls Royce

Posté le : 25/10/2019 dans : Adhérents, Archives Portrait du mois

UNE EXPERIENCE DE 50 ANS EN INSTRUMENTATION ET CONTRÔLE-COMMANDE NUCLEAIRE

La Business Unit grenobloise de Rolls-Royce, fabricant du contrôle-commande nucléaire, fait partie de la division Power Systems et de la sous-division Civil Nuclear du groupe Britannique Rolls-Royce. Son histoire débute dans les années 60 sous le nom de Merlin Gerin,  se poursuit sous la bannière de Schneider Electric en 1992, DS&S en 2003 puis de Rolls-Royce en 2009.

Rolls-Royce emploie plus de 550 personnes à Grenoble, où les systèmes de contrôle-commande sont conçus, fabriqués, testés et maintenus.

Les solutions de contrôle-commande proposées par Rolls-Royce combinent des systèmes de sûreté et de contrôle à base de technologies numériques et analogiques, de l’instrumentation critique de sûreté ainsi que des services permettant d’assurer le maintien en condition opérationnelle de ces équipements sur le très long terme.

Détecteurs neutroniques ex-core fabriqués à Grenoble

UN EXPERT DE L’INSTRUMENTATION NEUTRONIQUE

A la fin des années 60, l’entité débute son activité avec le développement sous licence CEA des détecteurs neutroniques des réacteurs nucléaires de recherche et des réacteurs embarqués français. 

Plus tard l’entreprise adresse le marché de l’instrumentation ex-core des réacteurs électrogènes.Ces détecteurs sont installés autour de la cuve et permettent ainsi de mesurer le flux neutronique du réacteur. La plage de variation du flux neutronique étant importante, trois plages ont été définies : la plage de démarrage dite Source, la plage intermédiaire et enfin la plage de puissance. A chacune de ces zones correspond un type de détecteur: Compteur proportionnel à dépôt de Bore pour la plage source, chambres d’ionisation compensées et non compensées pour les plages intermédiaire et Puissance.

Le système d’instrumentation neutronique (RPN) est constitué de l’ensemble de ces détecteurs et de l’électronique associée, déportée par protection à plusieurs dizaines de mètres du détecteur, permettant de réaliser le conditionnement et le traitement des signaux générés

Système d’instrumentation Neutronique (RPN) à base de technologie Spinline®, installé sur les réacteurs 900MW dans le cadre de la VD4

par les détecteurs. En sortie de détecteur, la collecte de courant se fait par une électronique analogique.

Différentes chaines de mesure sont nécessaires pour conditionner les différents signaux: courants continus issus des chambres d’ionisation, tensions impulsionnelles provenant des compteurs proportionnels et tensions fluctuantes. Le basculement d’une chaîne de mesure à l’autre se fait de façon manuelle ou semi-automatique.

Depuis les années 1980, Rolls-Royce utilise des technologies numériques pour ses systèmes d’instrumentation neutronique. Sur le parc français, Rolls-Royce modernise actuellement l’ensemble des systèmes d’instrumentation neutronique (ainsi que les systèmes de protection réacteur – RPR) des réacteurs 1300MW dans le cadre de la VD3 et l’ensemble des réacteurs 900MW dans le cadre de la VD4 avec sa technologie numérique Spinline®.

Ces projets, dont le déploiement sur site a débuté en 2015 pour les réacteurs 1300MW et en 2019 pour les réacteurs 900MW, se prolongeront jusqu’en 2030.

AU CŒUR DE LA CONDUITE DU REACTEUR: LE SYSTEME DE COMMANDE DES BARRES DE CONTROLE

Technologie Rodline®, utilisée pour le système de commande des barres de contrôle (RGL)

Rolls-Royce fournit également le système de pilotage des barres de contrôle (RGL), qui permet d’extraire et d’insérer les barres de commande dans le cœur du  réacteur. Il permet ainsi de réguler la puissance du réacteur et de fournir une marge de réactivité négative lorsque le réacteur est arrêté.

 L’entité I&C de Rolls-Royce  fournissait au départ des systèmes analogiques. Depuis les années 2000, Rolls-Royce utilise la technologie numérique Rodline®.  Cette technologie a été choisie par EDF, dans le cadre de la troisième visite décennale des tranches 1300 MW, mais aussi par près de 20 réacteurs nouvellement construits en Chine.

Au-delà de ces deux technologies phares, Rolls-Royce fournit également des technologies telles que Boronline®, permettant de réaliser la mesure de la concentration en Bore du circuit primaire, HardlineTM, une technologie analogique de dernière génération, qui permet d’implémenter des systèmes et fonctions de sûreté. L’usine Grenobloise propose également un large panel d’instrumentation critique pour la sûreté, tels que des transmetteurs de Pression Bibloc®, conçus pour réaliser des mesures de pression, débit et niveau en environnement d’accident sévère.

UNE FORTE ACTIVITE DE SERVICES

L’entité I&C de Rolls-Royce assure le maintien en condition opérationnelle de ses équipements en proposant des services tels que la maintenance sur site, la gestion de l’obsolescence, le support et l’expertise technique, la formation, les réparations et la fourniture de pièces de rechange, ainsi que des solutions de rénovation partielle ou globale. Rolls-Royce est l’une des sociétés à avoir un contrat de pérennité avec EDF, pour l’ensemble des équipements fournis sur l’ensemble du parc en exploitation.

Ces activités de services représentent environ 50% du chiffre d’affaires de l’entité.

UNE PRESENCE MONDIALE

L’activité de Rolls-Royce à l’international s’est développée avec de nombreux projets, notamment en Chine sur l’ensemble des réacteurs de conception Framatome et sur la totalité des réacteurs chinois de type CPR1000, ACPR1000 et Hualong 1, mais aussi sur les réacteurs de type VVER avec plusieurs projets de modernisation, notamment en République Tchèque sur les 4 réacteurs de Dukovany et en Finlande sur les 2 réacteurs de Loviisa.

Une offre innovante, diversifiée et la forte collaboration avec EDF sur le parc Français, ont permis à Rolls-Royce de se positionner à la fois sur des projets de nouvelles constructions, sur des projets de modernisation et sur la gestion de la durée de vie des centrales en opération.

Aujourd’hui, les solutions de contrôle-commande de Rolls-Royce sont installées sur plus de 150 réacteurs nucléaires à travers le monde.

LES CHALLENGES DU FUTUR

Rolls-Royce voit comme une opportunité l’obligation de répondre à des exigences de sûreté de plus en plus fortes, à la fois pour des raisons technologiques mais aussi par rapport aux problématiques de Licensing.

 L’extension de la durée de vie des réacteurs à travers le monde offre également des opportunités de modernisation et d’extension de qualification des équipements existants. Son expérience sur le parc nucléaire français est un atout de taille.

Aujourd’hui, développement à l’export reste un axe fort pour Rolls-Royce, notamment en Europe et en Chine.

Enfin, Rolls-Royce continue d’innover, aussi bien en termes de technologies que de services pour répondre aux besoins actuels et futurs de ses clients.

Contact: Romain.Desgeorge.cn@Rolls-Royce.com

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux