Agenda

<< Juil 2020 >>
lmmjvsd
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Les pôles de compétitivité

Actualités

Retour sur l’édition 2015 du Forum NUGENIA à Ljubljana

Posté le : 17/04/2015 dans : Actualités archivées, Archives, Archives 2015

Le Forum NUGENIA apparaît désormais comme le grand rassemblement des acteurs européens de la R&D nucléaire. Tout ce qui compte en matière de R&D nucléaire (CEA, SCK-CEN, ENEA, NAMRC, VTT, EDF, AREVA, EPRI, CEZ, IRSN, TECHNATOM, E-ON, PNB, etc.) et des représentants des GDO du nucléaires se sont retrouvés à Ljubljana (Slovénie) du 13 au 15 avril 2015 pour échanger – au cours des sessions plénières et des différents ateliers parallèles – expériences et idées en vue de faire émerger (et aboutir) les grands projets de R&D nucléaire du Futur.

NUGENIA (Association de droit belge, établie en 2011) a en effet pour vocation de soutenir et de labelliser des projets de R&D européens concernant le secteur nucléaire (GEN II, GEN III notamment). Depuis sa création, NUGENIA a mis en place divers outils visant à une meilleure structuration de la R&D européenne : 8 axes stratégiques, feuilles de route (2013, Mises à jour 2015), cartographie de ses membres (à ce jour, plus d’une centaine), processus d’émergence et de management de projets (dont le dispositif NUGENIA+).

20150413_170645

Abderrahim Al Mazouzi, Chef de projet de Nugénia, est intervenu lors de cette journée.

Lors de cette édition 2015, ont pu notamment être développés, en séance plénière, les grandes thématiques suivantes :

• Le portefeuille de projets dans le cadre du dispositif NUGENIA+ (24 propositions soumises, 14 projets  retenus feront l’objet de financements de la part de la Commission Européenne). Parmi ceux-ci, il y a le projet POWDERWAY (Roadmap for powder metallurgy applications for nuclear components). Il s’agit de réaliser une feuille de route qui montre l’état de l’art sur les procédés de fabrication et de revêtement en métallurgie des poudres.

• Les prises en compte dans les différents axes stratégiques du programme de R&D de NUGENIA du REX ‘Fukushima’.

• L’approche probabiliste de la sécurité nucléaire (L’expérience des Etats-Unis d’Amérique)

• Le rôle de la simulation utilisée par l’industrie nucléaire pour accroître la performance et la sécurité des installations nucléaires

• Opportunités de financement de la R&D nucléaire européenne (via les programmes EURATOM et H2020)

A noter, également, la mise en perspective de deux approches ‘Pays’, France et Finlande : organisation de leur R&D nucléaire respective et cohérence avec la stratégie NUGENIA.

Les ateliers parallèles ont quant à eux étaient très riches, au regard des problématiques étudiées. Lesquelles – pour la plupart d’entre elles renvoient à autant de projets labellisés par NUGENIA. On retiendra notamment :

• Amélioration des opérations de maintenance et du design pour une sécurité accrue (Procédés de maintenance, management des accidents graves, conduite adéquate lors d’évènements ‘à risques’)

• Modélisation et simulation multi-échelle et multi-matériaux (Méthodologies et outils associés, tenue des composants à la fatigue, et vieillissement des bétons)

• Conception de réacteurs prenant en compte le REX ‘Fukushima’

• « Pour » une intégration des nouvelles installations dans le mix énergétique et leur meilleure perception par le public (Rôle du nucléaire: aujourd’hui et demain, acceptation par le public, opportunités futures & nouvelles approches : métallurgie des poudres, réseaux, etc.

• Augmentation de la durée de vie des installations (Protocoles innovants d’évaluation non destructive, vieillissement des composants)

On n’oubliera pas non plus de faire état – ici – de l’intervention très appréciée de Prof. Leon CIZELJ (JOŽEF STEFAN INSTITUTE). JOŽEF STEFAN INSTITUTE est la principale organisation de recherche slovène. L’Institut compte 900 personnes et opère dans différents domaines dont l’industrie nucléaire. Prof. Leon CIZELJ a également présenté l’industrie nucléaire slovène. La Slovénie compte une seule centrale nucléaire – Krško – proche de la frontière avec la Croatie. Le projet de cette centrale a été décidé dans les années 1970 en partenariat à parts égales avec la Croatie. Elle a été équipée d’un réacteur à eau pressurisé (WESTINGHOUSE). La mise en service s’est effectuée en 1981 pour une durée de 40 ans. Elle fournit près de 40% des besoins en électricité de la Slovénie.

Pour toute information complémentaire : Amédéo MANTOVAN – amedeo.mantovan@polenucleairebourgogne.fr
 

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux