Agenda

<< Juin 2021 >>
lmmjvsd
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 1 2 3 4
Les pôles de compétitivité

Actualités

Interview: Aline Des Cloizeaux de WiN France présente le prix Fem’Energia 2021

Posté le : 06/05/2021 dans : Actualités, Evénement

Étiquettes : , , ,

Fem’energia est un concours qui vise à encourager et soutenir financièrement des femmes passionnées par le secteur du nucléaire. Aline Des Cloizeaux, présidente de WiN France, nous présente le Prix Fem’Energia, expose les enjeux de Win France et nous parle de la femme dans la filière du nucléaire. 

Aline Des Cloizeaux

Nuclear Valley : Pouvez-vous vous présenter ?

Aline Des Cloizeaux : Tout d’abord, j’ai une formation d’ingénieur. J’ai fait l’école polytechnique et l’Ecole les Ponts et Chaussées. Ensuite, j’ai une expérience extensive dans les projets du nucléaire dans différentes entreprises comme Cegelec, Alstom, Orano ou Framatome. Actuellement, je suis en charge des activités nucléaires civiles de Naval Group et plus particulièrement de la participation au projet SMR que nous développons avec EDF, le CEA et TechnicAtome. Enfin, j’ai rejoint WiN France en 2014 en tant que Vice-Présidente de Dominique Mouillot puis j’ai repris la présidence en 2019.

 

NV : Pouvez-vous présenter WiN France et le prix Fem’Energia ?

ADC : WiN France est une association, groupe national de la SFEN, qui regroupe des femmes travaillant dans différents domaines d’application du nucléaire : l’énergie, la santé et les arts. L’association compte plus de 500 membres. Nous sommes membre fondateur de WiN Global qui regroupe aujourd’hui une centaine de pays et plus de 30 000 femmes dans le monde. WiN France fonctionne par grandes régions du nucléaire, avec des activités qui se font auprès des écoles et lycées mais aussi en inter-réseaux de femmes d’entreprises. Nous organisons chaque année une convention et une Assemblée Générale sur un certain nombre de thèmes comme par exemple en 2019, «Être ambassadrice du nucléaire».

Enfin, nous organisons le prix Fem’Energia. C’est un prix co-organisé avec EDF soutenu par l’Académie des Sciences – Institut de France et dont Nuclear Valley est sponsor depuis plusieurs années. Ce prix existe depuis 2009 et est destiné aux étudiantes et femmes en activité. Il y a 6 prix : 3 réservés aux étudiantes (BEP-CAP- Bac pro, Bac+2-3 , Bac+5), deux autres aux femmes en activité en France et en Europe puis un prix spécifique aux collectifs de femmes. C’est un prix qui vise à mettre en visibilité les femmes et à donner aux étudiantes, accès à l’emploi dans le domaine du nucléaire. WiN France, avec EDF, assure la promotion du prix. Nous faisons partie du jury de sélection des candidatures et nous co-organisons la cérémonie de remise prix. Cette année, la cérémonie se déroulera le 23 novembre à Paris. En 2020, nous avions reçu 75 candidatures un peu moins que les années précédentes. Aussi, crise sanitaire oblige, la remise de prix a dû être adaptée. Les prix ont été remis virtuellement, via des vidéos, en compagnie du journaliste Nicolas Rosignol.

Prix FEM’Energia 2019: Cérémonie de remise de prix

Prix FEM’Energia 2019: Cérémonie de remise de prix

NV : Sur quelles autres actions Win France intervient ?

ADC : Nous sommes membre du GIFEN, dans la commission « Compétences et Formations» où nous travaillons notamment sur «Comment améliorer l’attractivité des métiers du nucléaire». Nous sommes aussi un réseau inter-entreprises des femmes du nucléaire. De ce fait, nous avons des partenariats avec les réseaux de femmes des grands donneurs d’ordres mais aussi avec des ETI qui n’ont pas de réseaux internes. Enfin, nous développons la communication autour du nucléaire, à travers notre participation à la SFEN mais aussi plus localement autour de conférences et débats publics. Il est pour nous important de rester informé.es des grands enjeux climatiques liés à l’énergie nucléaire. Nous proposons du mentorat d’élèves comme à l’INSA Lyon mais aussi du mentorat auprès de femmes en activité. Enfin nous participons à plusieurs événements qui ne sont pas forcément liés au nucléaire mais qui permettent de rejoindre des sujets de mixité, comme le Cercle InterElles.

NV : Quelques chiffres sur les femmes dans la filière du nucléaire en France ? 

ADC : Nous nous basons sur une étude faite par le CSFN : Aujourd’hui, il y 24 % de femmes dans l’industrie du nucléaire. A savoir qu’en 2011, les femmes ne représentaient que 11% des emplois dans la filière. Nous pouvons constater qu’il y a une vraie croissance, les femmes sont de plus en plus présentes dans le milieu du nucléaire. L’objectif de WiN France est de poursuivre cette tendance et de continuer à attirer les femmes. Et c’est l’un des enjeux de l’alternance, qui est un vrai levier pour améliorer la mixité dans cette filière, concernant tous types de métier et taille d’entreprise. En effet, nous observons que les femmes sont plutôt mieux représentées auprès des grands donneurs d’ordres. Par exemple, le CEA compte environ 35% de femmes, plus de 30% chez EDF. Mais concernant les métiers de production, nous sommes inférieurs à 20% et il en va de même pour les métiers de terrain, où il y a environ 10% de femmes.

NV : Un dernier mot ?

ADC : Je remercie Nuclear Valley de soutenir le prix Fem’Energia. En effet, le pôle nous permet de nous mettre en relation et de communiquer auprès des entreprises et de leurs responsables. Cela permet de diversifier la prise de parole, d’encourager les femmes à postuler dans les métiers du nucléaire, de laisser des opportunités aux femmes de s’exprimer sur des sujets techniques et participe à déployer une image moderne du nucléaire.

 

 

Vous êtes une femme et travaillez dans le nucléaire ? Le concours Fem’Energia est fait pour vous !

Pour participer, complétez le formulaire de candidature en ligne jusqu’au 30 mai.

Cliquez ici pour vous inscrire

 

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux