Agenda

<< Août 2019 >>
lmmjvsd
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Les pôles de compétitivité

Actualités

Les conclusions de la table ronde des 10 ans du PNB par Gérard Kottmann

Posté le : 28/08/2015 dans : Actualités

Gérard KottmannSuite à la table ronde réussissant François Bugaut (Collège Recherche), Patrice Di Ilio (Collège Groupes), Jean-Claude Lenain (Collège PME/ETI) et Eric Bourillot (Collège Formation), le Président du PNB, Gérard Kottmann a souhaité faire une synthèse de cette session de travail et en a fait part à l’assemblée.

L’accélération de l’internationalisation doit se faire tout en continuant de capitaliser sur le marché national. En effet, ce marché français ne doit pas être l’unique priorité même si le grand carénage va représenter des opportunités de marché importantes. Les primo-accédants vont également se poser la question de la gestion des arrêtes programmés, du combustible usagé etc. A l’international, il y aura donc une demande de compétences aussi bien pour le neuf que pour l’aval. Pour favoriser cela, il faudra un travail d’équipe en renforçant la coopération entre l’AIFEN et le PNB, sans oublier les autres associations membres, pour développer l’export.

Les deux vecteurs de croissance pour la filière : un regroupement derrière la technologie française d’un côté et la stratégie individuelle de chaque entreprise pour fournir les technologies étrangères de l’autre côté. Pour la France, au sujet du projet de l’EPR NM, le PNB devra intégrer les bonnes idées des PME et ETI dans la mise au point de ce modèle plus compétitif. Cela pourrait constituer de beaux projets de R&D en perspective. Pour l’étranger, en travaillant avec d’autres technologies, les entreprises françaises profitent d’expériences qui seront bénéfiques à la filière. Au niveau de l’encadrement juridique, une action est actuellement en cours avec le GIIN.

Pour faire évoluer la compétitivité de la filière, les grands doivent pouvoir s’appuyer sur le dynamisme des PME/ETI, ouvrir leurs sujets d’innovation pour progresser ensemble.

La formation est un support indispensable à la réussite de la filière. Elles peuvent même servir nos ambitions commerciales à l’international, en s’appuyant sur l’engagement des acteurs de la formation mais aussi sur la masse d’expérience acquise par les jeunes retraités.

Cette synthèse n’est pas exhaustive et  la plupart des axes évoqués pour les cinq ans à venir dépassent l’horizon du PNB, celui-ci a la vocation d’être un terrain d’expérimentation. Cela lui permettra de continuer à faire de cette initiative régionale un maillon fort de la réflexion « filière » nationale.

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux