Agenda

<< Déc 2019 >>
lmmjvsd
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Les pôles de compétitivité

Actualités

Les lauréats du Concours Innovation des Rendez-Vous Nuclear Valley 2019

Posté le : 27/11/2019 dans : Actualités, Evénement, Recherche et Développement

Étiquettes : , , ,

Retour sur le Challenge Innovation des Rendez-Vous Nuclear Valley du 20 novembre dernier et ses 6 lauréats !

Cette année pour sa 3ème édition, l’évènement « Les Rendez-Vous Nuclear Valley » était dédié à l’innovation et au développement de l’activité au sein de la filière nucléaire.

A l’occasion de cette 3e édition, un Concours Innovation a été lancé, permettant de mettre en lumière 6 projets.

21 candidats ont été retenus sur des sujets innovants très variés. Le jury était composé de 6 membres qui représentaient à la fois la région AuRA (Direction de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de la Direction Économique), la SFEN, le tissu académique et universitaire et le conseil scientifique du pôle. Les délibérations étaient très serrées, si bien que le Jury a récompensé 2 coups de cœur en plus de 3 catégories prévues initialement.

La formation a été particulièrement mise à l’honneur dans les candidatures et dans les prix. Ce qui est révélateur des enjeux de notre filière en termes d’acquisition et de maintien des compétences.

Le prix « Safe Innovation » récompense les solutions de mise-en-œuvre ou de prise-en-compte de la sûreté / sécurité.

C’est EDF – UFPI, la branche « formation » d’EDF qui a convaincu le Jury, avec son innovation « VIRTUAFIRE ». Il s’agit d’un simulateur de réalité virtuelle (VR) constitué d’un ordinateur connecté par wifi à un casque HTC vivre, deux extincteurs et un mannequin. Il permet au moyen de plusieurs scenarii de faire vivre en moins de 3 minutes aux stagiaires un scénario complet de départ de feu (alerte, alarme, extraction de victime, choix du bon type d’extincteur, etc.).

Étant donné qu’il capte tous les mouvements du stagiaire, l’innovation permet au formateur de réaliser un débrief de manière factuel avec les résultats obtenus et qui sont affichés à la fin de la mise en situation. Le stagiaire repart avec une vraie expérience sensorielle ad-hoc par rapport à son futur environnement et outil de travail, et sa feuille de performance en poche !

Contact : Nicolas RIVIER – Ingénieur chargé d’affaire – nicolas-n.rivier@edf.fr

Le prix « Meilleur Techno / Solution » valorise les aspects essentiellement techniques et novateurs en réponse à un verrou technologique

La TPE Minimento continue dans la formation avec son « spin-off » APTIKA. Ce projet allie les neurosciences et la technologie de l’haptique au service de la formation en réalité virtuelle. L’aspect neuro permet de proposer des scenarii de formation sur mesure spécialement conçus pour la VR et la maximisation de l’ancrage des compétences. La technologie haptique permet aux utilisateurs de « toucher » la réalité virtuelle et donc d’utiliser leurs mains pour réaliser les exercices et apprendre bien plus rapidement et efficacement. Chaque fois qu’un utilisateur entre en interaction avec un objet dans la réalité virtuelle il peut ressentir cet objet en contact avec ses doigts dans la réalité.

Contact : Hugo GRARDEL – Directeur des projets Virtual Reality – hugo.grardel@aptika.fr

Le prix « Meilleur projet / produit » valorise les projets robustes et aboutis qui s’adressent à un besoin industriel et à un marché

L’innovation « C-Bolt », de la société CATHELAIN répond aux attentes grandissantes des industriels 4.0 dans leurs besoins de sécuriser la disponibilité des matériels et des équipements. Ici il s’agit de connaitre, en temps réel, les niveaux de tension / serrage dans un assemblage boulonné, par exemple pour des applications de maintenance conditionnelle ou de contrôle en service d’assemblages bridés.  Le principe est d’intégrer dans les corps des vis, goujons, et autres tiges filetées, un capteur par fibre optique. Cette technologie utilise un procédé breveté basé sur l’interférométrie optique. C-Bolt peut être installé sur l’ensemble des sites industriels et dans tous les secteurs d’interventions. Il est compatible à une installation en local ATEX, insensible aux rayonnements, aux champs magnétiques, aux distances (fibre optique de 3.5Km maximum), aux températures (de -268°C à + 320°C), aux milieux aquatiques, et ne présente pas de perturbation de signal dans un champ d’ondes radio.

Contact : Yannick TREGOUET – Chargé d’Affaires Sud Est – yannick.tregouet@cathelain.com

Les 2 coups de cœur du Jury

L’innovation « SKYROV », du groupe D&S, est un dirigeable cubique de 8 m3 gonflé à l’hélium et protégé des déchirures par une armature sur laquelle tous les équipements nécessaires à une prestation de contrôle radiologique sont embarqués. Il se constitue de roues non seulement pour assurer le déplacement vertical et au plafond du SKYROV sur les voiles mais aussi pour garantir la distance règlementaire entre les parois et le détecteur du contaminamètre pour obtenir la mesure idéale. Il possède 6 moteurs et hélices, un système de marquage du point de mesure par projection d’un point de peinture et une caméra de surveillance. Toutes les informations collectées sont reportées vers le pupitre de commande resté au sol. Contrairement à un drone lourd plus « conventionnel » SKYROV n’entraine pas de remise en suspension de contamination labile, de perturbation des ventilations nucléaires, ni de risque de chutes des drones et donc d’impact sur les matériels. Il est ultra léger et très manipulable sans habilitation spécifique, SKYROV descend doucement au sol en cas de panne ou de déchirure ! SKYROV a vu le jour fin 2016 et réalise ses premières mesures en CNPE.

Contact : Amaury BANCHET – Directeur commercial – amaury.banchet@ds-groupe.fr

ERMES Electronics, est spécialisé depuis plus de 30 ans dans la fourniture de solutions électroniques dédiées aux activités nucléaires. Alors que la plupart des systèmes électroniques résistants aux radiations sont limités à moins de 1kGy en dose intégrée, ERMES Electronics a développé une électronique résistante aux irradiations de quelques kGy jusqu’au MGy « Le Processeur Résistant ». Les technologies de caméras utilisées pour le marché nucléaire sont soit obsolètes à court terme (caméra tube), soit limitées en résistance et sensible aux effets de l’irradiation (Caméra CCD blindée). L’impact pour les exploitants et les entreprises de maintenance nucléaire est important : changement régulier de caméra et création de déchets technologiques nucléaires, interventions humaines régulières sous rayonnements ionisants pour maintenance, qualité des images brouillées par l’effet du rayonnement gamma (effet de neige), etc. L’idée consiste à intégrer des logiciels de correction des couleurs et d’amélioration de la compression nécessaire à une caméra CMOS et l’innovation consiste à concevoir LE PROCESSEUR (softcore – type FPGA) capable de résister à ces niveaux d’irradiations.

Après des mois de développement théorique, en janvier 2019, la 1ère caméra 100% numérique équipée d’un processeur modifié était irradiée dans un laboratoire du CEA Saclay. La limite de résistance du processeur n’a pas été atteinte : à 72kGy intégré à date, le processeur fonctionne encore aujourd’hui – sans altération de ses fonctions !

Contact : Thibaut SOULIER – Ingénieur Commercial Grands Comptes – t.soulier@ermes-electronics.com

Le prix du public

Cyclife (ex OREKA) est une filiale du groupe EDF. DEMplus® for nuclear est un logiciel d’aide à la décision et de simulation basé sur des technologies 3D temps réel. L’innovation majeure consiste au couplage de solutions 3D avec des modules de calculs experts, comme ceux utilisés pour l’estimation des critères de coût, de délais, de dosimétrie, de caractérisation des déchets, etc. La modélisation réalisée sert de référentiel numérique pour tous les acteurs d’un projet, de la formation à la gestion de l’intervention et permet de mettre en œuvre les approches d’entreprises étendues. DEMplus® permet d’avoir une vision globale et de comparer les différentes stratégies pour définir celle qui se présentera comme la plus optimale.

Contact : Luc ARDELLIER – Directeur Général – luc.ardellier@cyclelife-ds.com

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux