Agenda

<< Fév 2019 >>
lmmjvsd
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
Les pôles de compétitivité

La R&D et l »innovation comme boosters de la performance et de l’emploi

Stratégie R&D

La stratégie R&D de Nuclear Valley est alignée sur les enjeux majeurs définis par le Comité Stratégique de la Filière Nucléaire (CSFN) en 2016 pour les prochaines années, notamment le programme « Grand Carénage » d’EDF mais aussi la construction de nouveaux réacteurs et installations nucléaires, l’optimisation du cycle du combustible, la valorisation des matières nucléaires (recyclage des combustibles usés), la gestion des déchets, l’assainissement et le démantèlement et la préparation du futur. 

Les marchés ciblés couvrent l’ensemble de la filière nucléaire. Le pôle a redéfini ses quatre Domaines d’Activités Stratégiques qui sont désormais les suivants : 

DAS 1 : Conception et réalisation d’équipements

DAS 2 : Exploitation et maintenance

DAS 3 : Démantèlement, recyclage et stockage

DAS 4 : Génie civil & bétons nucléaires

Le DAS 1 s’inscrit dans la continuité des précédents DAS 1 et 2 « Fabrications, Matériaux et Procédés » et « Contrôles & Monitoring ». Le DAS 4 sur le génie civil et les bétons nucléaires est le seul maintenu. Le DAS 2 « Exploitation et maintenance » est nouveau en ce qui concerne le domaine de l’exploitation et vise à poursuivre les activités du précédent DAS 3 « Maintenance ». 

A ces DAS, s’ajoutent deux commissions thématiques (CT) : Numérique et Nucléaire médical-Radioprotection. La Commission Thématique Numérique est une thématique transversale aux DAS. Elle concerne essentiellement la transition numérique et touche l’ensemble de la filière nucléaire. Le marché du nucléaire médical-radioprotection est proposé comme une Commission Thématique car il représente aujourd’hui un volume de marché plus faible que les DAS. 

Ces DAS ont été réorganisés et seront mobilisés pour promouvoir l’innovation au sein des PME et ETI, en lien avec les attentes des Grands Donneurs d’Ordres. Les DAS couvriront l’ensemble des activités du nucléaire sur tout le cycle de vie : de la conception au démantèlement, y compris le recyclage et le stockage des déchets.

Montage et accompagnement de projets

Pour l’émergence des projets jusqu’à la labellisation et le suivi post-projets, le processus suivi par Nuclear Valley est schématiquement le suivant : 

  • L’émergence de projets peut résulter des réunions organisées autour des DAS ou dans le cadre des commissions thématiques, des ateliers de réflexion, etc. mais le plus souvent, les idées de projet apparaissent dans le cadre d’échanges bilatéraux avec les membres.
  • Nuclear Valley vérifie dans le cadre des commissions thématiques et du Conseil Scientifique l’adéquation de l’idée émergente proposée avec la feuille de route du pôle. 
  • Si le porteur en exprime la demande, le pôle contribue au montage du partenariat en mettant en relation le porteur avec d’autres partenaires potentiels membre du pôle.
  • Nuclear Valley assiste le porteur dans la rédaction du dossier en veillant notamment à respecter les critères d’éligibilité et de sélection du guichet de financement visé.
  • Une fois le dossier prêt, le pôle aide le porteur à présenter son projet au Conseil Scientifique et au Comité de Labellisation.
  • Si le dossier est validé, Nuclear Valley émet une lettre de soutien ou de labellisation. Le porteur envoie ensuite son dossier avec cette lettre au guichet de financement.
  • Nuclear Valley assiste le porteur lors de la présentation du projet au guichet de financement (conseil au porteur sur la présentation et participation du pôle à l’audition, s’il y a lieu).

A partir de 2019, le pôle prévoit de renforcer l’accompagnement des projets, à travers des actions menées à plusieurs niveaux : 

  • Le Conseil Scientifique renforcera ses relations avec les Grands Donneurs d’Ordres, de manière à ce que ces derniers diffusent plus systématiquement leurs expressions de besoin et ainsi orientent la R&D. Ces besoins seront ensuite relayés auprès des commissions thématiques, voire de la communauté des membres.
  • La cartographie des métiers et compétences R&D sera développée, de façon à rendre plus efficace la construction des partenariats.
  • La plateforme numérique du pôle est appelée à servir d’outil pour gérer la documentation des projets de R&D, avec des accès sécurisés et une gestion des droits d’accès.
  • Le pôle s’engage à participer à minima à un comité de pilotage par an des projets en cours qu’il a labellisé.
  • Un suivi systématique post-projet sera mis en place. Les porteurs auront l’obligation d’informer le pôle des résultats du projet et seront incités à préparer une présentation de ces derniers à destination des adhérents. Un accompagnement post-projet sera proposé, en vue d’une meilleure valorisation des résultats.

Les projets européens

Pour la période 2019-2022, Nuclear Valley prévoit de renforcer et de mieux structurer ses actions au niveau européen. Cette volonté se traduira à plusieurs niveaux : 

  • S’agissant des actions de sensibilisation, Nuclear Valley s’appuiera avant tout sur les dispositifs en place au niveau local, dans les régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Par ailleurs le pôle souhaite s’impliquer en amont, avec comme objectifs une plus grande maîtrise des différents programmes européens – en particulier, mais de façon non limitative, Euratom – ainsi qu’une meilleure anticipation des appels à projets.
  • Enfin en matière de montage opérationnel de projets européens, Nuclear Valley prévoit de s’appuyer d’une part sur les capacités présentes au sein de certains grands adhérents du pôle, et d’autres part, sur la mobilisation de sous-traitants spécialisés. Ces sous-traitants seront identifiés et référencés par Nuclear Valley, et les porteurs de projet qui en exprimeront le besoin seront mis en relation avec ceux d’entre eux les plus qualifiés pour la prise en charge du montage.