Agenda

<< Déc 2018 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Les pôles de compétitivité

Actualités

New AREVA signe un protocole d’accord avec la Chine

Posté le : 11/01/2018 dans : Actualités, Adhérents, Filière

Étiquettes : , , , , ,

C’est à l’occasion de la visite du Président de la République Emmanuel Macron en Chine que les représentants du groupe New AREVA ont signé mardi 9 janvier, un protocole d’accord commercial avec le groupe nucléaire chinois China National Nuclear Corporation (CNNC).

Cet accord porte sur le projet de construction d’une usine de retraitement du combustible nucléaire en Chine. Ce contrat aura une valeur de 10 milliards d’euros pour AREVA.

New AREVA et CNNC vont poursuivre les négociations au cours des prochaines semaines. Philippe Varin, président d’AREVA a livré au magazine « Les Echos » : « C’est une nouvelle étape dans l’avancement du projet qui confirme l’engagement de la Chine pour le cycle fermé et son intérêt pour les technologies françaises ».1

La future usine chinoise sera bâtie sur le modèle de celles de La Hague (Manche) et Mélox (Gard). Elle devrait porter à la fois sur le traitement des combustibles nucléaires usés mais également sur la production de Mox, fuel pouvant être réutilisé dans les réacteurs nucléaires. Cette usine aura une capacité de traitement de plus de 800 tonnes de combustibles nucléaires usés. 

Selon Philippe Knoche, Directeur de New AREVA « CNNC et New AREVA ont intensifié leurs efforts pour parvenir à un accord contractuel et nous en voyons aujourd’hui les résultats très positifs. Je me réjouis de la finalisation des négociations et du démarrage de ce projet emblématique avec notre partenaire CNNC en 2018. »

Pour rappel, la Chine est le pays le plus à la pointe en terme de construction de centrales nucléaires depuis plusieurs années. Le pays construit actuellement une vingtaine de réacteurs notamment dans le sud-est du pays à Taïshan où doit démarrer cette année le premier EPR détenu à 30% par EDF.

Rappelons également que le groupe AREVA a été sciendé en deux : New AREVA – qui vient de signer le protocole d’accord avec le chinois CNNC – a conservé l’activité des mines d’uranium et du cycle du combustible.2 AREVA NP, renommé Framatome depuis le 4 janvier et devenu une filiale EDF, a gardé la partie Réacteurs et Services.

Sources :

1 Les Echos : « Nucléaire : méga-contrat en vue pour AREVA en Chine »

2 Le Monde : « Nucléaire : New AREVA signe un projet d’accord pour une usine à 10 milliards d’euros »

Communiqué de presse : New AREVA et CNNC saluent les progrès significatifs des négociations du contrat pour le projet d’usine chinoise de traitement et recyclage des combustibles usés

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux