Agenda

<< Jan 2019 >>
lmmjvsd
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Les pôles de compétitivité

Actualités

Portrait du mois : LASER RHONE ALPES

Posté le : 13/06/2016 dans : Archives Portrait du mois

Étiquettes : ,

En 1985, le fabricant français de laser CO2 CILAS, vendait son premier modèle atteignant la puissance de 3kW.

L’année suivante, Gérard Galli fondait la société LASER RHONE ALPES, devenant ainsi le premier sous-traitant sur le marché français en découpe et soudure laser. Issu d’un essaimage de Thomson et avec comme seul marché celui de ce groupe français, la PME iséroise démarrait avec un laser Nd-YAG.

Elle a diversifié progressivement sa clientèle dans la micro-électronique, l’aéronautique, le spatial, le matériel médical et l’automobile.
La société a été vendue à Pierre Garin en 2003 qui l’a orientée sur des marchés de plus petites séries et notamment pour le nucléaire. La société a été revendue en 2012 à Micro Partner (groupe Oryx Partner). La direction de l’usine est assurée depuis cette date par Sébastien Lafaye.

Les moyens de production sont composés de 7 sources laser (pulsé et continu) de différentes technologies (Nd-YAG, fibre et diodes ) permettant de réaliser de la soudure ou de la découpe 3D et d’un laser de marquage.

LRA dispose entre autres d’un laboratoire d’analyses métallographiques et de différents moyens de contrôles non destructifs par ressuage coloré, fluoresecent, Hélium ou par jet d’Hélium.

LRA est présente sur le marché nucléaire depuis de nombreuses années. Les pièces soudées sont destinées aux centrales nucléaires de types classiques ou EPR, aux laboratoires de recherche ou grands instruments (ARRONAX, CERN), pour de la médecine nucléaire, pour la défense ou sur des programmes de fusion nucléaire tel que ITER . Les applications de ces pièces soudées sont très variées (vannes, actionneurs, boite à eau, instruments de mesure, grilles de guidage pour l’assemblage de combustible, soufflets métalliques etc.).

          
DSCF9301

Gravure de canaux de refroidissement

 
              
DSCF9288

Soudure de soufflet métallique sur bride

          

La soudure laser représente 80% de l’activité, 10% est généré par la microdécoupe de silicium/SOI, de céramique ou matériaux difficilement découpables (Tantale, Molybdène, etc.) et 10% par le marquage ou la gravure de pièces techniques.

L’entreprise définit ses modes opératoires et les qualifie (QMOS) selon les exigences clients conformément à la norme ISO 15614-11 spécifique à la soudure laser qui peut être complété par les exigences du RCC-M ou par la réalisation de FAI.

En 2014, LRA et le LTM (Laser et Traitement des Matériaux) du LICB (Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne) ont mis en place un laboratoire commun de recherche FLAMME  labélisé par le PNB et financé par l’ANR. L’objectif de ce laboratoire pour LRA est d’industrialiser la soudure de matériaux hétérogènes (inox-invar, inox-titane, etc.) afin de proposer des solutions innovantes à ses clients.

Le partenariat avec le LICB qui se poursuit depuis de nombreuses années est basé sur une collaboration scientifique mais aussi par l’intervention de l’industriel dans le cycle de formation. L’entreprise accueille chaque année des stagiaires dont plusieurs sont devenus des collaborateurs.

De nouveaux investissements sont programmés fin 2016 avec un déménagement sur un site plus important afin d’accompagner le développement de la société et mieux accompagner ses clients.

LRA, en tant qu’acteur de la filière nucléaire, participe depuis deux ans aux évènements du PNB, s’intéressant tout particulièrement aux journées techniques.

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux