Agenda

<< Mai 2019 >>
lmmjvsd
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Les pôles de compétitivité

Actualités

Portrait du mois: SIGEDI

Posté le : 03/10/2016 dans : Archives Portrait du mois

Étiquettes : ,

SIGEDI_petitSIGEDI intervient sur des sites nucléaires pour installer les équipements étudiés et construits dans ses ateliers. Et dans sa catégorie d’entreprise de taille intermédiaire, les acteurs ayant une telle étendue de compétences ne sont pas légion.

Pour ce faire elle doit s’appuyer à la fois sur des équipes de bureau d’étude, de construction mécanique et d’intervention sur site et spécifiquement sur site nucléaire.

Un fonctionnement d’entreprise dédié à la réactivité

Que ce soit de façon ponctuelle ou durable, l’entreprise est capable de détacher des salariés pour intervenir sur site, à n’importe quel moment. L’entreprise est certifiée CEFRI  et dispose de 250 DATR, ce que peu d’acteurs peuvent proposer.

Tuyauterie sur site_SIGEDI

Modification de tuyauterie

     
manutention_SIGEDI

Manutention d’une roue

Les opérations qui sont menées dans les installations nucléaires sont : l’installation et la mise en service de matériels fabriqués ou non dans les ateliers de SIGEDI, la maintenance et l’entretien en robinetterie et machines tournantes, les modifications d’installations ou d’équipement divers en particulier en tuyauterie, des essais de qualification et de performance, des travaux sur cordes, de la manutention.

Les travaux de démantèlement complètent pendant les périodes creuses l’activité de maintenance.

Une expérience de 30 ans dans le nucléaire

C’est une société établie depuis plus de 35 ans dont le cœur de métier est le nucléaire. Elle a accompagné la construction de plusieurs sites nucléaires et leur maintenance. Pour certains, elle a réalisé des travaux de démantèlement, comme par exemple à Creys Malville ou Bugey 1.

SIGEDI réalise plus que 80 % de son chiffre d’affaire dans le domaine nucléaire, le complément provenant d’autres marchés de l’énergie comme celui de l’hydraulique et  de l’industrie (agroalimentaire, …).

Une entreprise basée sur l’humain

Chez SIGEDI on vend le savoir-faire des hommes dans un grand nombre de métiers. Mais c’est aussi un savoir-faire que de gérer près de 300 salariés.

« Je pense que notre succès est lié à nos valeurs : nous accordons de l’importance au respect de l’homme, à la qualité du service proposé et nous défendons la filière française du nucléaire » soutient l’équipe de direction.

Soudeur TIG

Soudeur TIG

« Nous accordons une importance particulière à la formation. Nous recrutons tous les ans un certain nombre de salariés à la suite d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Former des tuyauteurs, des chaudronniers ou des soudeurs et permettre la transmission d’un réel savoir-faire, c’est une priorité pour notre entreprise. »

Elle est d’autant plus choquée de constater la pression du grand donneur d’ordre qu’est EDF à faire baisser le taux horaire facturé en dessous de celui d’un garagiste !

Une dérive des conditions particulières d’achat faisant porter des risques financiers de plus en plus élevés sur le sous-traitant rajoute à son inquiétude.

La relation avec le PNB

SIGEDI s’implique aux côtés du PNB sur beaucoup de sujets liés à la formation et à l’attractivité des métiers du nucléaire auprès des jeunes.

SIGEDI investit aussi dans le développement de nouvelles solutions techniques. Ainsi pour confiner les effluents contaminés engendrés par les opérations de coupe en démantèlement, le bureau d’étude a mis au point un système de coupe automatisée sous cloche étanche. Ce dispositif, qui évite de mettre en place des sas, a été breveté.

SIGEDI compte sur le PNB pour relayer des messages forts auprès des donneurs d’ordres du nucléaire et pour jouer un rôle moteur en matière de formation.

Les perspectives de développement de SIGEDI sont liées aux décisions politiques en matière de choix énergétiques pour la France et les pays d’Europe. Elle s’est fixé un objectif de croissance de 30% sur 5 ans, notamment par le biais d’implantations à l’international.

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux