Agenda

<< Juil 2019 >>
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Les pôles de compétitivité

Actualités

Portrait du mois : SDEC

Posté le : 05/02/2018 dans : Archives Portrait du mois

Étiquettes : , , ,

SDEC France, assume son patriotisme. La PME aurait pu faire entrer des fonds de pension au capital et donner le pouvoir à la finance. Son dirigeant a préféré continuer l’aventure à un rythme de croissance raisonné aux côtés de ses 50 salariés.

Denis Sicamois hésite un moment mais finit par se lancer dans la narration de son parcours de créateur d’entreprise.

Pendant les 5 années passées au CEA Cadarache entre la fin des années 70 et le début des années 80, il a participé à la naissance de la radio-agronomie. En particulier il a travaillé sur une sonde à neutrons mesurant le taux d’Humidité dans les sols. Après avoir passé presque 10 ans au sein de la société NARDEUX et y avoir créé une filiale spécialisée en matériels mesure des caractéristiques de sol et de radioprotection, Denis SICAMOIS sent qu’il est temps de se lancer à son compte. Pendant deux ans Claire SICAMOIS, son épouse, assumera la lourde tâche de générer des liquidités qui serviront de capital à la nouvelle société. Elle gérera la vente d’articles en provenance d’Asie et destinée au marché Français dans le domaine des cadeaux d’affaire. 

Durant ce même temps, Denis SICAMOIS mettra au point le début d’une gamme d’équipements. La société SDEC verra ainsi le jour en 1991 sur la base d’une offre de capteurs destinés à l’agronomie.

Barboteur Tritium MARC 7000

Puis en côtoyant des chercheurs du CEA Marcoule, la conception d’un préleveur de tritium par barbotage a été initiée. La mise au point fut longue car la juxtaposition entre un four, un groupe froid et des mesures de très faibles flux d’air occasionnait de nombreuses difficultés. Grâce à un financement ANVAR, le développement a débouché sur le BARBOTEUR TRITIUM qui est peu différent de sa forme actuelle. Il permet à l’utilisateur de déterminer l’activité volumique du tritium dans l’air et il est utilisé pour les mesures sur rejets en cheminée. Permettant le même type de mesure, le CONDENSEUR TRITIUM est quant à lui un préleveur et concentrateur très rapide (moins d’une heure), pour les prélèvements en ambiance. Il est basé sur la technologie de cryogénisation de la vapeur d’eau.(cet appareil a fait l’objet d’un dépôt de brevet détenu à parts égales par l’IRSN et l’EAMEA -marine nationale-)
Cette gamme représente 60 % du chiffre d’affaire à l’export.
En 2015, un autre développement a été mené conjointement avec le CEA Marcoule pour répondre à la problématique du démantèlement d’installation comportant de l’amiante. Un appareil de prélèvement des particules fines contaminées alpha et beta ainsi que des fibres d’amiante.
Après avoir exclusivement reposé son activité sur la vente de systèmes de prélèvement SDEC France a pu valoriser le savoir-faire acquis dans l’implantation sur les lieux de prélèvement. Depuis plus de dix années, la société s’appuie sur un bureau d’étude constitué de 9 personnes pour offrir des études techniques permettant à l’exploitant d’optimiser l’implantation des cannes de mesure dans une cheminée par exemple.

Plan d’implantation de systèmes de prélèvement de carbone 14, d’aérosols, d’iode sur émissaire de rejet

L’activité s’est aussi développée en direction de la prestation d’installation sur site des équipements en mettant sur pied une équipe dédiée. Cette task force réalise également la maintenance de toute la gamme d’équipements vendue par l’entreprise. 
SDEC France compte aujourd’hui presque 60 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaire de 9 M€ dont 50% sur le marché nucléaire.
Les axes de développement ne manquent pas.
Sur le plan commercial, une agence a été ouverte à Aix en Provence permettant une meilleure réactivité pour les interventions de maintenance à réaliser sur le site de Cadarache et pour être à proximité du chantier ITER.
L’export représente aujourd’hui 30% du chiffre d’affaire. Il offre un potentiel de croissance important en particulier grâce à une bonne représentation en Chine et en Russie. En complément des deux produits phare qui font la réputation de SDEC, la gamme complète va progressivement être diffusée.
Sur le plan technique, SDEC France travaille à se positionner davantage sur le secteur de la mesure de radioactivité qui est l’étape qui suit l’opération de prélèvement des échantillons.
Le Pôle Nuclear Valley reste le partenaire privilégié dans l’accompagnement de sa croissance par l’innovation.

Contact : Denis SICAMOIS    e-mail :dsicamois@mac.com

Voir plus de  Portrait du mois

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux