Agenda

<< Sep 2019 >>
lmmjvsd
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
Les pôles de compétitivité

Actualités

Visite du CEA Cadarache pour des jeunes en formation

Posté le : 24/02/2016 dans : Actualités

Le 5 février 2016, le CEA Cadarache a accueilli un groupe d’étudiants venant du master SYVIC, de Licence pro Radiopro de Lyon I et du PC2M de Dijon pour une journée de conférences et de visites commentées.  Le CEA centre de Valduc et EDF Délégation inter-régionale Rhône-Alpes ont soutenu financièrement cette initiative du PNB en faveur de ces jeunes des régions Bourgogne et Rhône Alpes.

Trois sujets pour cette journée: Le réacteur de recherche RJH, les installations du LECA STAR et TORE SUPRA.

20160205_125552Le RJH a pour vocation d’étudier le combustible, de tester des matériaux sous irradiation (1 an d’irradiation= 10 ans en centrale de puissance) ainsi que de produire les radionucléides nécessaires au secteur médical.

Le RJH a un cœur de taille réduite par rapport au réacteur de puissance (diam 70cm / h 60 cm). Il est de faible puissance (100 MW) mais génère un flux intense de neutrons (neutrons rapides au centre du coeur et neutrons thermiques flux dans le réflecteur à l’extérieur du coeur). Dans le réflecteur, 6 dispositifs mobiles permettent d’effectuer des tests de combustible en ajustant la puissance et d’opérer des rampes de puissance pour simuler des conditions anormales. 20 expériences différentes peuvent être menées simultanément.

Le consortium pour la réalisation du RJH réunissant 10 pays s’est constitué en 2007. Le réacteur devait initialement entrer en divergence en 2014, ce qui est désormais prévu à l’automne 2019. L’année 2015 a vu l’aboutissement du génie civil à l’exception du toit de l’unité auxiliaire qui  sera posé lorsque les cellules chaudes seront livrées et de la fabrication des éléments majeurs du réacteur comme les composants du bloc réacteur, la cuve, les éléments coudés du circuit primaire, le casier coeur. Un prototype d’un élément du réflecteur a été réalisé.

L’intérêt de la localisation du RJH à Cadarache est qu’il se situe à proximité du laboratoire d’examen LECA STAR. Les crayons combustibles y sont fabriqués et après avoir été irradiés dans le RJH y retournent pour examen destructifs et non destructifs.

TORE SUPRAAvec un rayon de 2,40 m au centre du plasma, Tore Supra est l’un des plus grands tokamaks du monde. La réaction qui s’y produit est la fusion entre un noyau de deutérium et un noyau de tritium pour donner un noyau d’hélium. Sa principale caractéristique est son système d’aimants supraconducteurs refroidis à l’hélium liquide,générant un champ magnétique toroïdal permanent, qui fonctionne sans problème majeur depuis 1988.Tore Supra est le premier tokamak au monde ayant permis de produire des plasmas de longue durée (6mn30 obtenu en 2003).Tore-Supra utilise des ondes (40-80MHz) qui apportent 15 MW de puissance thermique aux ions du plasma et assurent son maintien.

En 2002, Tore Supra a été équipé d’un « limiteur pompé toroïdal (LPT) » en fibre de carbone qui remplit deux fonctions: il élimine la cendre produite par la réaction et extrait la chaleur générée par le système. 

Le projet WEST vise à transformer Tore Supra en un banc de test pour ITER.

Le divertor, l’équivalent du LPT, sera entièrement réalisé en tungstène pour supporter les forts flux thermiques (jusqu’à 10MW/m2) d’ITER. Des bobines de champ poloïdal  seront ajoutées pour obtenir une configuration du plasma ayant une section en « D avec point X » identique à celle d’ITER au lieu d’une section circulaire. Ce début d’année 2016 a vu l’installation des boîtiers destinés à recevoir ces bobines.

 

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux