Agenda

<< Fév 2023 >>
lmmjvsd
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5
Les pôles de compétitivité

Actualités

Portrait du mois : Antoine Guyot Co-fondateur de Jimmy

Posté le : 19/01/2023 dans : Actualités, Portrait du mois, Portrait du mois

Étiquettes : ,

Ce mois-ci, nous avons rencontré Antoine Guyot, Co-fondateur de Jimmy. La société conçoit et opère des générateurs thermiques atomiques pour décarboner massivement l’industrie.

 

Nuclear Valley : Pouvez-vous vous présenter ?

Antoine Guyot : Je suis Antoine Guyot, Co-fondateur et dirigeant de Jimmy. Je suis à l’origine ingénieur, j’ai été diplômé à l’école polytechnique en 2018. A la sortie de mes études, j’ai fait 2 ans en conseil en stratégie puis je suis parti dans une volonté de fonder mon entreprise. La fission nucléaire m’intéressait. C’est une réaction qui est pour moi très intéressante d’un point de vue énergie puisqu’elle est très puissante et peu carbonée. De ce fait, j’ai voulu comprendre s’il y avait des choses qu’on pouvait faire autre que de l’électricité.

 

Nuclear Valley : Comment avez-vous créé Jimmy ?

AG : Le projet Jimmy a vu le jour en mars 2020. En effet, lors du premier confinement, nous nous sommes posé les questions « Pourquoi la fission nucléaire qui fait de la chaleur était utilisée uniquement pour faire de l’électricité ? » puis dans un second temps « A qui peut profiter cette chaleur décarbonée ? ». C’est en partant de ces deux points-ci que nous avons commencé à creuser ce sujet. Nous nous sommes renseignés auprès de scientifiques pour savoir s’il y avait des réacteurs ou des projets qui étaient déjà disponibles pour faire la chaleur de manière sûre avec du nucléaire. En effet, l’HTR qui est un  type de réacteur que ceux utilisés en centrale existe déjà. Nous avons ensuite contacté les autorités de sûreté et de sécurité ainsi que ceux qui font les plans de l’énergie en France puisque nous voulions être certains d’être compatibles avec la loi. Enfin, nous sommes allés voir des industriels pour connaître leur besoin et avis concernant la chaleur décarbonée provenant du nucléaire. Nous n’avons eu que de bons retours puisqu’actuellement, la source de chaleur est faite majoritairement d’énergies fossiles avec très peu d’alternatives. Le projet a alors pris tout son sens.

 

Nuclear Valley : Quelle solution proposez-vous ?

AG : Aujourd’hui, nous sommes un concepteur exploitant. Nous concevons une machine, qui est un générateur thermique que nous installons proche des industriels puis nous le faisons produire en s’appuyant le plus possible sur la filière nucléaire française. Une fois la machine construite et assemblée, nous en sommes l’exploitant. Cela signifie que nous gérons pour l’industriel l’INB (installation nucléaire de base) puis nous vendons ensuite la chaleur nucléaire. Il se trouve que pour construire quelque chose le plus proche possible et le plus rapidement possible, nous nous appuyons sur ce que les fournisseurs savent déjà faire voire nous partons de pièces qui existent déjà. Nous travaillons ainsi avec les fournisseurs et nous faisons en sorte de bien les connaître dès le début de la conception.

 Notre produit principal est un générateur thermique basé sur le Hight Temperature Reactor qui est un réacteur modérateur graphite combustible triso. Ce générateur thermique a un système qui comprend une première boucle primaire et une seconde boucle secondaire. Cette boucle secondaire est reliée au circuit thermique de l’industriel qui est souvent de la vapeur. Nous sommes capables de fournir des températures autour de 150° et qui peuvent aller jusqu’à 500°.

Notre cœur de métier est l’industrie en particulier la chimie, l’agro-alimentaire ainsi que le papier.

Enfin, nous sommes sur le secteur national. Cela est important pour nous puisque la France à une histoire avec le nucléaire et de ce fait nous avons le même référentiel et d’une certaine manière la même envie d’avancer.

 

NV : Quelles sont vos actualités ?

AG : 2023 va être dédié à la demande du décret d’autorisation de création qui est la grande phase de sûreté. Le deuxième volet de cette année est l’industrialisation. En effet, nous passons les premières commandes en ce moment auprès de nos fournisseurs.

 

NV : Enfin, pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Nuclear Valley ?

AG : Nous avons rejoint Nuclear Valley en 2021 puisque le Pôle est le premier acteur qui nous a fait confiance et nous a soutenus dès le début. Grâce à Nuclear Valley, nous avons pu nous exprimer pour la première fois en novembre 2021 à l’évènement « Rendez-Vous Nuclear Valley ».

Aujourd’hui au-delà de l’aspect relationnel amical que nous avons créé avec le Pôle, il y a aussi un aspect très utile pour comprendre ou s’adresser à la filière et voir comment nous pouvons nous appuyer sur un maximum de choses existantes.

 

 

    Pour plus d’information sur Jimmy :

     – Site web : www.jimmy-energy.eu

     – Page LinkedInwww.linkedin.com/company/jimmy-energy/

Interview réalisée par Marie BARRÉ – Chargée de communication – Nuclear Valley

Suivez Nuclear Valley sur les réseaux sociaux